Autour du riz

Chez Naturalia, nous encourageons nos clients à découvrir de nouvelles habitudes de consommation. Parce que le vrac, c’est plus personnalisable, économique et surtout écologique. Retrouvez un large choix, des biscuits, en passant par les graines, ou encore gâteaux apéro dans nos rayons vrac ! Parmi nos producteurs, Autour du riz est la garantie d'un riz de grande qualité, culitvé dans les exigences de la bio et soutenant les projets humains importants. 

Trois filières en commerce equitable.

Autour du riz cultivent leurs riz basmati dans la région du Pendjab, située de part et d’autre de la frontière entre l’Inde et le Pakistan. Dans ces deux pays, des agriculteurs se sont regroupés en association et ont mis des outils de travail en commun. C’est avec eux qu’il a été créé trois filières en commerce équitable, en les accompagnant sur place, étape après étape. Les producteurs locaux sont également conseillés pour se structurer et ainsi pérenniser l’activité économique vitale de 211 petites exploitations familiales côté indien et 193 côté Pakistan. Le fait d’être regroupées en filière équitable leur donne l’assurance de vendre leur récolte, leur permet de s’équiper, de recevoir des formations (sélection des semences, économie des ressources en eau, pratiques biologiques). Les riziculteurs sont mieux armés pour préserver le sol, améliorer leur production et à terme, les conditions de vie de leur famille.

Ces pratiques équitables permettent le maintien de l’agriculture familiale qui produit plus de 80 % de l’alimentation mondiale, tout en préservant les ressources naturelles et la biodiversité.

Des actions sociales et agricoles concrètes

La prime au commerce équitable permet de financer différentes actions concrètes dans les domaines social et agricole. Outre les achats de matériel (tracteurs, remorques, griffon, …), les formations aux techniques culturales biologiques, les premières actions mises en œuvre en 2019 ont répondu aux besoins les plus urgents. À titre d’exemple :

  • L’achat de bottes pour protéger les riziculteurs indiens des morsures de serpent dans les rizières.
  • L’installation de 5 points de potabilisation dans 5 villages pakistanais pour fournir de l’eau saine à 10 000 habitants.
  •  La fourniture de cartables et de matériel scolaire à 170 écoliers pakistanais et des examens médicaux complets pour les agriculteurs et leur famille.
  •  Des formations spécifiquement réservées aux femmes : sur l’égalité hommes/femmes au Pakistan et pour leur apprendre à coudre des saris en Inde afin de lancer une activité économique

Les trois programmes ne sont en œuvre que depuis une année. Les premières étapes ont été franchies et Autour du riz est en train de définir des indicateurs avec ses partenaires, dans le cadre du code de bonne conduite de notre politique RSE. Ils mesurent les résultats des actions réalisées lors de nos tournées sur place et en recevant régulièrement des nouvelles et des images. Nous espérons pouvoir maintenir notre prochaine visite au Pendjab pour rencontrer les agriculteurs et les chefs de ces programmes. Les volumes et les prix sont fixés pour toute la durée du contrat, qui couvre la période entre deux récoltes de riz.

S'aider la nature pour mieux la préserver 

Les petites exploitations sont en polyculture/élevage. Les riziculteurs pratiquent la rotation des cultures : ils plantent en alternance le riz, des légumineuses et des herbacées qui nourrissent le sol.

 Au Pendjab indien, ils plantent par exemple du trèfle d’Alexandrie, une légumineuse à croissance rapide après la moisson qui a la capacité de capter l’azote atmosphérique. Avant le riz, ils sèment de l’ambérique verte ou du chanvre d’or qui constituent un engrais vert qui sera enfoui dans le sol. Les mauvaises herbes sont retirées à la main.

Le vermi-compost est réalisé avec le fumier de bouse de vache et des champignons qui empêchent le développement des parasites.

En cas d’invasion d’insectes ravageurs, toute une batterie de traitements naturels sont prévus : pièges à phéromones, pièges lumineux de nuit et des préparations à base de produits naturels. Ainsi, l’asticot est traité avec du jus de purée d’ail ; la sauterelle avec un mélange d’urine de vache, de babeurre, de graines de neems et de datura, des espèces végétales locale ; les insectes suceurs avec du gingembre et du jus d’oignons. Pour traiter la rouille bactérienne, une des principales maladies des rizières, on recourt au curcuma mélangé à de l’eau.

Ces différentes méthodes sont souvent pratiquées localement de manière ancestrale. Le suivi est rigoureux : chaque intervention dans les rizières est notée dans un carnet au jour le jour.

Enfin, pour préserver la biodiversité locale, des buissons et des arbres sont plantés autour des petites parcelles.

 Bio mais aussi équitable 

Les pratiques équitables prennent en compte également le bien-être des agriculteurs (équipement, formation, santé…).

Par ailleurs, dans le cadre de leur politique RSE, Autour du riz encourage les techniques culturales respectueuses des ressources (ex : SRI, techniques économes en eau).

Enfin l’empreinte carbone du transport maritime du riz basmati (Inde/Pakistan) fait l’objet d’une compensation (plantation d’arbres en Asie).

Comment préparer son riz Basmati ?

Il est très simple de cuire le riz basmati comme en Inde. Comptez 1 volume de riz pour 1,5 volume d’eau salée. Portez à ébullition à découvert. Laissez cuire 12 minutes, remuez et coupez le feu. Couvrez le riz d’un couvercle et laissez reposer 10 mn, le temps que le riz achève sa cuisson et que les grains s’allongent et se détachent. C’est prêt !