Commerce équitable : définition, principe et labels

Commerce équitable : définition, principes et labels

Qu’est-ce que le commerce équitable ? Le commerce équitable est un partenariat commercial et international, reposant sur des principes concrets et lancé depuis près de 20 ans. Son objectif est de pouvoir garantir un meilleur équilibre entre les producteurs et les revendeurs, en assurant de meilleures conditions de travail et une meilleure rémunération pour les petits producteurs.

Le commerce équitable : définition légale

En 2014, le commerce équitable a fait l’objet d’une définition plus précise. Cette forme de commerce international a donc pour objectif “d’assurer le progrès économique et social des travailleurs en situation de désavantage économique, du fait de leur précarité, de leur rémunération et de leur qualification”.

Le commerce équitable fait donc l’objet de deux approches : une dimension “produits” et une dimension “organisation”.

Le commerce équitable : principes, critères et engagements

A ce jour, il existe 8 documents de référence qui encadrent le commerce équitable au niveau international. Ces critères se basent sur des valeurs économiques, sociales et environnementales avec le paiement d’un prix juste, le respect du temps de travail et le refus du travail des enfants, l’égalité des travailleurs ou encore le respect de la biodiversité et une meilleure gestion des déchets.

Selon la WTFO (World Trade Fair Organization), le commerce équitable doit donc respecter 10 grands principes :

1. L’engagement envers les producteurs

Avec la création d’opportunités pour les producteurs afin de les aider à améliorer leurs conditions de travail et de vie, et ainsi pouvoir rentabiliser leur production

2. La transparence

Les acheteurs s’engagent à faire participer les producteurs aux discussions commerciales et à assumer la responsabilité de leurs actions

3. Une équité

L’accord de commerce équitable doit profiter à la fois à l’acheteur et au producteur

4. La définition d’un prix juste

Les négociations commerciales doivent être équilibrées, avec la définition d’un prix juste, prenant en compte les coûts de production de l’acheteur et l’environnement économique local

5. Le respect des droits des enfants

Avec un engagement sur l’absence de travail des enfants et l’adhésion à la convention des Nations Unies sur les droits des enfants

6. Le respect de l’humain

Avec un engagement à la non-discrimination et le respect des droits des travailleurs

7. De bonnes conditions de travail

Les deux parties prenantes s’engagent à fournir de bonnes conditions de travail adaptées aux lois en vigueur dans le pays concerné qui respectent les conventions de l’Organisation Internationale du Travail

8. Un soutien pour les producteurs

Dans le but d’établir un partenariat durable, l’acheteur s’engage à promouvoir des opportunités de formation et de diversification des compétences afin d’aider le producteur dans son développement

9. Promotion du commerce équitable

L’acheteur s’engage à faire la promotion du commerce équitable afin de faire connaître au plus grand monde ses principes et ses avantages pour les petits producteurs

10. Respect de l’environnement

Le commerce équitable promeut l’agriculture “verte” avec l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement, durant toute la chaîne de production en ayant recours le plus possible aux ingrédients issus de l’Agriculture Biologique.

Les labels du commerce équitable

Pour démontrer l’engagement entre travailleurs et producteurs, plusieurs labels du commerce équitable ont été créés au fil du temps. Ces labels ont tous leurs propres spécificités et n’offrent pas tous les mêmes garanties.

Le Symbole des Producteurs Paysans

Créé en 2006, le Symbole des Producteurs Paysans est un label du commerce équitable spécifiquement destiné aux petits producteurs regroupés sous la forme d’organisations ou de coopératives. Ce sont les organisations qui définissent elles-mêmes les prix, basés sur leurs coûts de production.

A ce jour, le label compte 18 familles de produits du commerce équitable certifiés, 24 entreprises engagées, 93 000 familles regroupées en 90 organisations de producteurs.

Fairtrade Max Havelaar

Certainement le plus connu de tous les labels, Fairtrade Max Havelaar ne fait pas de distinctions entre les petits producteurs et les producteurs plus industrialisés, avec la présence de travailleurs salariés. Le label, en constante évolution, imagine de nouvelles méthodes de commerce équitable, avec par exemple le lancement du programme Fairtrade pour la culture du coton, du cacao et du sucre.

Ecocert Equitable

Lancé en 1991, le label Ecocert se différencie des autres labels par l’association du commerce équitable, de la responsabilité sociétale des entreprises et de l’Agriculture Biologique. Présent dans près de 90 pays à travers le Monde, le label Ecocert se définit par la présence d’un référentiel appelé “ESR” pour équitable, solidaire et responsable. Chaque facette du label se matérialise par la délivrance d’un label correspondant.

Nous pouvons également citer l’association Artisans du Monde, qui n’est pas un label du commerce équitable à proprement parler mais une initiative citoyenne fondée sur la vente de produits intégralement équitables (de la production à la distribution).

Les produits du commerce équitable de Naturalia

Naturalia vous propose une large sélection de produits issus du commerce équitable et labellisés comme le café moulu équilibré de la marque Café Michel, le chocolat vegan au lait de coco Artisans du Monde ou encore le café Macassino Original de la marque Iswari certifié Fairtrade.

Soutenez également les valeurs et principes du commerce équitable en choisissant des huiles végétales certifiées commerce équitable comme l’huile d’avocat vierge Bio Planète ou l’huile de coco de la marque Comptoirs et Compagnies issue d’une filière équitable des Philippines !

Vous pouvez retrouver tous ces produits issus du commerce équitable et bien d’autres encore chez Naturalia.